• Solidream, un voyage en remorque Aevon dans le ‘no man’s land’

    Date: 2013.01.04 | Catégories: aevon, Solidream | Tags: ,,

    remorque vélo

    Voici quelques images du périple de l’équipe Solidream accompagnée de la remorque Aevon.
    Ils se souviendront longtemps de la chaleur et des conditions extrêmes de l’outback australien.

    aevon

    Profitant de conditions météo quasi idéales, Morgan roule à vive allure, atteignant même les 35 Km/h, le tout sans pédaler mais grâce à la force du vent.

    remorque à vélo

    47°C à l’ombre est le maximum que nous enregistrons.

    remorque à vélo

    C’est parti, le vrai Outback commence ! Les températures sont étouffantes, nous partons à 16h seulement. La police est venue à notre rencontre pour s’assurer que nous n’étions pas des guignols de touristes s’en allant au casse-pipe dans le désert, comme cela arrive parfois

    remorque à vélo

    Le matin nous nous sommes levés à 4h. Le vent n’est pas favorable ce jour là et Morgan à une forte fièvre. Il enchaîne le plat de la veille qu’il n’avait pas réussi à manger : les désormais classiques pâtes au thon !

    voyage à vélo

    remorque à vélo

    Arrivés à William Creek après 250 km de piste, nous apprenons qu’il est impossible d’obtenir de l’eau potable autrement qu’en payant $5 la bouteille de 1,25L.

    voyage à vélo

    Deux jeunes en voiture partant pour Coober Pedy, comme nous, ne savaient pas s’ils pouvaient nous dépanner (ils n’avaient pas beaucoup eux-mêmes).

    Sur leur route, ils nous laissent finalement cet écriteau fait maison avec quelques litres d’eau pour les 170 km de piste à faire.

    remorque à vélo

    Il fait trop chaud pour rouler en plein milieu de journée et compléter le quota de kilomètres que nous aimerions parcourir. Donc nous décidons d’avancer la nuit. La température y est plus clémente et nous consommons moins vite notre ressource principale : l’eau !

    remorque à vélo

    L’entreprise Aevon nous a prêté gratuitement cette remorque à l’essai (modèle STD 100). Elle nous est bien utile pour stocker les dizaines de litres d’eau que nous trimbalons, ainsi que les 4 ailes, 4 harnais et 4 barres que nous devons emmener avec nous pour notre défi de kite-bike dans l’Outback.

    remorque à vélo

    Voilà pourquoi il faut faire attention où l’on met ses pieds et ses roues de vélo ! Nous avons eu du mal à déterminer l’espèce de celui-ci.

    remorque à vélo